Après avoir effectué quatre années et demi de détention, Edwige Alessandri bénéficie d'une liberté conditionnelle. Elle ne pourra pas se rendre à Pernes-les Fontaines, ni évoquer les procés et la détention.