22/02/17

829 - Etats-Unis : Peine de mort suspendue suite à un procès reconnu raciste

Cour Suprême USA

Washington (AFP) - La Cour suprême des Etats-Unis a suspendu mercredi l'exécution attendue d'un condamné à mort noir, dans une affaire devenue symbole du racisme qui entache le système judiciaire américain.

Détenu au Texas, Duane Buck avait été présenté lors de son procès en 1997 comme potentiellement plus dangereux car étant un Noir. Circonstance aggravante, ses avocats d'alors avaient semblé se ranger à cet argument.

A la majorité de six juges contre deux, la haute cour à Washington a estimé que le prisonnier avait "démontré avoir été défendu de façon inefficace" et que cela lui ouvrait un "droit à réparation" qu'il pourrait faire valoir par le biais d'un nouvel appel contre sa sentence.

Lire la suite : https://fr.news.yahoo.com/proc%C3%A8s-raciste-condamn%C3%A9-%C3%A0-mort-am%C3%A9ricain-obtient-justice-171417984.html

Posté par B2IA à 05:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06/02/17

2913 - Le livre de Christian Iacono

 

Christian Iacono

Christian Iacono, 81 ans, médecin radiologue en retraite, maire de Vence (Alpes-Maritimes) de 1989 à 2001 et de 2008 à 2009.
Pour la première fois, Christian Iacono raconte. Il parle à cœur ouvert dans "Le Mensonge" de cette affaire qui lui a couté bien plus que 15 ans de sa vie.

On ne refait pas l’histoire. On ne refait pas le match, disent les passionnés de foot. Si, on le fait et on le refait, quand on fait du sport, afin que les erreurs qui ont fait perdre, ne se reproduisent plus. À la Justice de refaire le match, son match et, la prochaine fois, de ne plus faire d’erreur, de faire triompher le vrai, le juste, ce qui est la noblesse de sa mission. J’ai été acquitté définitivement par la Cour d’Appel de Lyon. Nous nous sommes retrouvés Gabriel et moi. Le petit gamin aux yeux bleus est devenu un homme de 24 ans, père de famille, perturbé par toutes ces années « judiciaires » et par ce mensonge qui a structuré toute sa vie d’enfant et d’adolescent.
   Il m’a demandé pardon, je le lui ai accordé. Comment ne pas pardonner un mensonge d’enfant ? Comment ne pas lui donner une nouvelle chance de construire une vie d’homme, de bâtir la famille dont il rêve depuis son plus jeune âge.
   Oui, Gabriel, c’est à toi de grandir, de mûrir, de retrouver l’affection de tes proches. La balle est maintenant dans ton camp ! C’est à toi de jouer, Gabriel !

iacconp_mensonge_recto

http://www.sudarenes.com/ecrivain_90.htm

Posté par B2IA à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :