CH

Pour l’ancien organisateur de concerts, aujourd’hui paysan, devenu en quelques mois la figure emblématique des soutiens aux arrivants dans la vallée de la Roya, la peine est bien plus sévère qu’en première instance, où il avait été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis. Et alors que l’avocat général avait requis huit mois avec sursis. Par ailleurs, la cour d’appel l’a également condamné pour l’occupation illicite d’un bâtiment vacant de la SNCF. Cédric Herrou a annoncé qu’il allait se pourvoir en cassation. « Il n’y a aucune flagrance de passage à la frontière, rien, je revendique seulement le fait d’accueillir des gens qui ont passé la frontière par leurs propres moyens », a-t-il déclaré après l’audience.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/08/08/aide-aux-migrants-le-delit-de-solidarite-denonce-apres-la-condamnation-de-cedric-herrou_5170166_3224.html#SWPAsperjJEMLzUk.99

 A lire

http://www.liberation.fr/france/2017/08/08/aide-aux-migrants-l-agriculteur-cedric-herrou-continuera-a-se-battre_1588770