Laboratoire

Les cocktails létaux sont devenus difficiles à obtenir par les Etats pratiquant la peine de mort en raison de l'opposition du public et de la réticence, ou de l'hostilité pure et simple, des laboratoires pharmaceutiques à les vendre aux prisons pour procéder à des exécutions.

Le laboratoire allemand Fresenius Kabi a intenté une action en justice qui pourrait suspendre l'exécution d'une peine de mort dans le Nebraska, au motif que l'État américain se serait procuré ses produits pour en détourner l'usage.

Le mois dernier, un procès similaire intenté par le laboratoire pharmaceutique Alvogen a temporairement interrompu une exécution capitale dans le Nevada.

Lire :  https://www.franceinter.fr/monde/un-laboratoire-allemand-s-oppose-l-utilisation-de-ses-produits-pour-une-execution-dans-le-nebraska