06/01/11

702 - Soutien à Jean-Paul Degache

Le comité de soutien à Jean-Paul Degache organise une table ronde le 25 février 2011 à 20 H 30 sur le thème suivant:

"L'innocent impliqué dans une affaire de moeurs: Se taire ou parler ?"

Salle du Gola - 07- Annonay - Entrée libre

Table_ronde_Degache

Consultez le blog de soutien des amis et proches de Jean-Paul Degache en cliquant ci-dessous :

BLOG DE SOUTIEN JEAN-PAUL DEGACHE

Posté par B2IA à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05/01/11

514 - Cornelius Dupree innocenté après 30 ans de prison au Texas

corneliusdupreeLe 23 novembre 1979, un couple s’arrête sur le bord de la route, pour acheter des cigarettes et utiliser un téléphone public. Mais quand ils retournent à leur voiture, deux hommes, dont l'un d'eux armé d’un fusil, font irruption dans le véhicule et leur ordonnent de conduire. Les malfaiteurs contraignent l’homme à s'arrêter à une sortie d'autoroute et le font sortir du véhicule. Ils poursuivent leur chemin jusqu’à un parc voisin où ils violent la femme, âgée de 26 ans. Ils la laissent en vie en lui promettant de la retrouver si elle contacte les autorités. Elle sera retrouvée inconsciente sur la chaussée, en état de choc.

Une semaine plus tard, le 1er décembre, alors qu’il se rendait à une fête avec un certain Anthony Massingill, à quelques mètres de l’épicerie où tout avait commencé, Dupree est arrêté avec son ami. La police saisit une arme à poing sur Massingill, et place les deux hommes en garde à vue. Les autorités estiment que leurs descriptions correspondent à celles données par la victime du viol, et lui soumettent leurs photos, parmi d’autres, pour identification. Malheureusement, la victime croit reconnaître ses agresseurs, contrairement à son conjoint qui ne les identifie pas. Malgré tout, les deux hommes sont condamnés à 75 ans de prison pour vol et viol. Dupree a alors 21 ans. Il fait appel à plusieurs reprises et ne cesse de clamer son innocence. Mais en vain. Désespéré, il fait appel à Innocence Project, qui demande au procureur de district de Dallas de lancer une recherche de preuve matérielle de la culpabilité de Dupree. L’été 2007, l’association, qui a appris que des poils pubiens ont été prélevés sur la victime, obtient de les faire analyser. Les tests ADN relèvent la présence de sperme, qui ne correspond pas à celui de deux hommes condamnés. Le bureau du procureur de Dallas soutient la demande d’Habeas corpus d’Innocent Project devant les tribunaux. Il faudra pourtant attendre le 22 Juillet 2010 pour que Cornelius Dupree soit placé en liberté conditionnelle.

En vertu des lois d'indemnisation pour les condamnés à tort au Texas, Dupree devrait recevoir 80.000 dollars pour chaque année passée derrière les barreaux, plus une rente viagère. Il pourrait ainsi toucher 2,4 millions de dollars en une somme forfaitaire non assujettie à l'impôt fédéral sur le revenu. Cette loi d'indemnisation, la plus généreuse de la nation, a été adoptée en 2009, justement après que des dizaines d'hommes aient été blanchis après plusieurs années d’emprisonnement. Anthony Massingill, lui, est toujours en prison, pour une autre affaire d’agression sexuelle… qu'il affirme également ne pas avoir commis.

A l'échelle nationale, seuls deux autres innocents mis hors de cause par leur ADN ont passé plus de temps en prison que Cornelius Dupree. James Bain, qui a été emprisonné pendant 35 ans en Floride, et Laurent McKinney a passé plus de 31 ans dans une prison du Tennessee, pour rien.

«Les mots ne peuvent pas compenser ce que j'ai perdu», a déclaré Cornelius Dupree lors d'une conférence de presse après l'audience. Ce qu’il a retenu de ces trois décennies passées en prison pour un crime qu’il n’a pas commis ? "Quelle que soit ta vérité, tu dois faire avec celle de la justice." Son egret ? Ses deux parents sont morts avant de vivre ce dénouement heureux. Sur CNN, cet homme étonnamment serein a dit ressentir «des sentiments contradictoires. Bien sûr il y a la colère, mais il y a aussi la joie», a-t-il décrit, précisant qu’elle l’emportait malgré tout. Qu’est ce qui l’a fait tenir durant toutes ces années ? «La foi», a rétorqué celui qui n’a jamais baissé les bras, clamant sans relâche son innocence. «Vous savez, ce n’est pas la première fois que ça arrive, et malheureusement ça m’est arrivé à moi. Je souhaite juste que le système soit réformé», a-t-il conclu, dans une belle leçon de sagesse.

Posté par B2IA à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]